Action Bronson – Blue Chips

ACTION BRONSON – BLUE CHIPS

(En téléchargement gratuit et légal ici : http://www.actionbronson.com)

Voici mon premier coup de coeur de 2013. Blue Chips est la troisième mixtape d’Action Bronson, sortie en mars 2012.

Même si cette mixtape est sortie il y a maintenant 1 an, il n’est jamais trop tard pour vous faire découvrir ce que j’appellerai tout simplement un chef d’œuvre auditif (pour les amateurs de hip-hop).

Action Bronson n’a pas vraiment la gueule de l’emploi, c’est cru mais c’est dit. Crâne rasé, barbe rousse et avoisinant les 150 kilos, oui, il aurait pu devenir la tête à claque du Rap US. Une fois de plus, l’habit ne fait pas le moine et je ne vais pas le cacher, ce rappeur m’a fait rêver de par son flow et surtout les instrumentales choisies.

Blue Chips, c’est une mixtape de 17 morceaux et qui s’écoute d’une traite si on accroche dès la première. L’homme en question fait preuve d’une qualité d’écriture tout simplement magnifique, ça s’enchaîne, ça va vite, des fois moins, mais ça avance et on ne s’en rend pas compte : 30 minutes plus tard, j’étais déjà au quatorzième morceau.

Je télécharge l’album, le met sur mon iTunes, et c’est parti. Premier morceau : « Pouches Of Tuna ft. Roc Marciano ». Je trouve personnellement que le morceau d’introduction annonce tout de suite la couleur de l’album. Dès le début de la chanson, j’accroche. L’instrumental plutôt inhabituelle pour du rap se mêle très bien avec la voix de notre désormais roux préféré. Bien que moins fan du rappeur qui l’accompagne, le morceau me plait.

Le deuxième morceau est l’un de mes préféré de cet album  : »Steve Wynn ». Dès les premières secondes, je m’aperçoit qu’il vient de sampler « Hercules » d’Aaron Neville et ça me plait. L’instrumental qui se contente principalement d’une grosse basse et d’une batterie va me suffire à aimer ce morceau, c’est très simple mais c’est à mon goût réussit.

Prochain arrêt à la track numéro 6 « Thug Love Story 2012″. Pendant le premier couplet qui va être posé sur une instrumental plutôt calme, Action Bronson nous raconte sa conquête féminine qui, il faut admettre est peu glorieuse et plutôt sale lorsqu’on étudie de près les paroles (Oui oui être français c’est pratique, on aime un morceau en anglais sans en comprendre la moitié). Mais dès le deuxième couplet, l’instrumental change, et c’est le boom dans mes oreilles. Dans un premier lieu je me dis « DJ Premier ? ». Non, ce n’est pas lui mais cela m’y fait beaucoup penser, et étant mon beatmaker préféré, forcement je me sens pousser des ailes et j’écoute le morceau en boucle.

Le morceau qui suit est surement l’un des meilleurs. « Hookers At The Point », c’est le récit de Cindy, une prostituée et oui encore une fois, il n’est pas très fin mais la qualité de la musique est exceptionnelle. La production me plait et c’est justement pour cela que j’aime tant cet album. En général, il y a toujours des morceaux que je n’aime pas, soit parce que je n’aime pas la façon dont l’artiste chante (rock/rap confondu), soit parce que je n’accroche pas avec l’instrumental. Le point fort de cet album selon moi, c’est que les instrumentales ont toutes quelques choses. Elles ne se ressemblent pas du tout, mais elles me plaisent toutes. Avec du recul je crois que c’est le premier album qui me fait cet effet. Bon et puis vu qu’il y a quand même un clip, on va au moins avoir la gentillesse de le faire partager !

L’album continue, j’aime toujours autant et prochaine arrêt à « Expensive Pens ft. Mayhem Lauren ». C’est dans ce genre de morceau que l’on voit la variété d’instrumentales proposées dans cette mixtape, ici on a quelque chose qui me fait penser à du rock indépendant et il faut le dire, c’est très réussi. De plus, Action Bronson se déchaine un peu, on sent qu’il est à l’aise et il va devenir un poil plus agressif (pas au niveau des paroles mais dans la voix). Il fait le café, et le deuxième rappeur achève le morceau, c’est très bon.

« 9-24-11″, c’est surement la piste que j’aurai écouté le plus. (284 écoutes sur mon iTunes et elle ne me lasse toujours pas !). L’instrumental me fait penser à celle de « Children Sing » par Pace Won et Mister Green. Là encore, je suis surpris, et cela deviendra mon morceau préféré de l’album à titre personnel.

Enfin, on finit sur « Tapas » qui est l’outro de l’album. Comme pour « Thug Love Story 2012″, j’ai l’impression d’être très familier de cette production et je me dis : « Cypress Hill ? » Encore raté, ça doit être le côté latino. Quoi qu’il en soit, étant fan de Cypress, comment ne pas aimer ce morceau ? Je suis tout de même triste d’avoir fini l’album. 17 morceaux, c’est beaucoup mais j’en aurai voulu plus.

L’album est terminé. Il faut bien admettre que même si à l’écoute, c’est très bon, en étudiant d’un peu plus près les paroles, on se rend compte qu’Action Bronson n’est pas si gaie que ça dans ses paroles et ne fait pas de rap conscient. On aime ou on aime pas, libre à chacun de penser ce qu’il veut à propos de cela. Il a tout de même sorti un total de deux albums et de quatre mixtapes; mais celle-ci restera ma préféré. J’ai écouté les autres et j’apprécie, mais sans plus alors que j’ai vraiment adopté Blue Chips du début à la fin.

« Blue Chips 2″ à été annoncé, mais pas encore de dates de sortie prévu, j’espère qu’elle sera aussi bien que le premier volet !

N’hésitez pas à m’envoyer des retours car c’est ma première critique mon premier véritable article, les avis m’importent beaucoup !

Hip Hop @New Wave

~ Depuis maintenant quelques temps, on commence à assister à un arrivage de nouveaux rappeurs US qui font beaucoup parler d’eux. Voici une playlist qui met en avant ces artistes émergents, tels que Joey Bada$$, Action Bronson ou encore Kendrick Lamar. Cette nouvelle vague à un style très particulier et œuvre  à la fois sur des instrumentales old school, ainsi que sur des productions plus récentes.